«
»


Derniers kilomètres de littoral

Publié par Pauline le 13 nov. 2012 à 04:46

10-11-12-13 novembre

Samedi, après une nuit passée au calme dans la forêt, nous partons pour Nowra, ville à 20km de la côte. Pas d’intérêt majeur à cette ville, à pars pour nous, afin de faire une lessive… En milieu d’après-midi nous rejoignons le littoral à hauteur de Crookhaven Heads où encore un panorama sur l’Océan s’offre à nous.

Crookhaven Point

Sur place, nouvelle surprise, au moment de scruter l’horizon, un geyser apparait au loin, puis un deuxième… Pour la troisième fois nous verrons des baleines à bosses, une maman et son baleineau. Novembre est en effet le dernier moment pour apercevoir ces mastodontes repartant vers Antarctique pour se nourrir.

Baleine saut

Les deux individus s’approcheront jusqu’à 200 mètres des côtes, avant de s’éloigner. Entre temps, c’est un festival de nageoires, d’ondulations et de sauts en tout genre. Je vous assure que même après 3 fois, on ne se lasse jamais d’un tel spectacle !

Baleine nageoire Baleine queue

Dimanche 11 novembre, c’est Remembrance Day, autrement dit, les commémorations de la victoire des alliés contre l’Allemagne. Nous avions vu les préparatifs de défilés à Camberra, mais ici à Nowra, rien de spécifique d’organisé à pars quelques gerbes de fleurs devant les stèles de la Grande Guerre.

La ville étant complètement fantôme ce jour, nous partons découvrir un autre bout de littoral, mais cette fois-ci un peu plus au Nord au niveau de Gerroa et Black Head. Nous marcherons longuement le matin sur les 7 Miles Beach, qui sont en fait l’étendue de dune et de plage entre Crookhaven Heads et Black Head.

7 miles beach

A Black Head, nous essayerons une nouvelle fois d’observer des baleines, mais après plusieurs quarts d’heure d’attention, personne en vu… Comme quoi, il faut être chanceux et être au bon endroit au bon moment. Par contre, les crabes et bigorneaux, sont toujours au rendez-vous !

Romain flaque Black Head

Lundi, route vers Kiama, ville côtière possédant son joli petit phare ainsi que des blowholes. Un blowhole est une cavité creusée dans la roche par la mer et qui, par la force des vagues expulse de l’eau et de l’air sous pression formant un colonne d’eau. Celui-ci peut projeter de l’eau jusqu’à 60 mètres de haut quand le vent et la direction des vagues est favorable. Ce jour, nous verrons « simplement » des projections d’une dizaine de mètres de haut.

Phare Kiama

Nous marcherons également sur une partie du sentier littoral qui parcours plus de 50km en passant par Kiama. De là, spectacle impressionnant de vagues monumentales descendues par des surfeurs plus qu’aventureux. Ces vagues sont tout simplement les plus hautes que nous n’ayons jamais vues sur nos 35 000km de littoral parcouru. Comme dans les magazines de surf, la vague forme un tube où le surfeur tient debout et atteint des vitesses incroyables en descendant la pente.

surf2 Surf tube

Les gamelles sont toutes aussi spectaculaires, et on se demande toujours si le surfeur sortira un jour du rouleau. Les gars ont l’air très habitués, et ces montagnes d’eau ne sont qu’un amusement pour eux. D’ailleurs, nous verrons une classe d’élèves du collège en milieu d’après-midi, où le cours de sport et en fait, d’apprendre à surfer ! Le surf est donc au programme scolaire…

Mardi, derniers kilomètres de littoral « sauvage » avant de rejoindre l’immense ville de Wollogong (300 000 habitants) à environ 50 km au Sud de Sydney. Déjà au loin se dessine les usines, les raffineries, les terminaux pour super tanker, et bien sur, les super tankers !

A droite à gauche, encore quelques spot de surf, mais rien de comparable avec les jours précédents. En fin de journée, nous arrivons à Wollogong, et le seul point d’intérêt pour nous sera la bibliothèque pour profiter du Wifi gratuit…

Demain mercredi, nous rejoignons les alentours de la « capitale » et en fin d’après-midi, direction Sydney City.

Bises à tous

 

3 Commentaires »

Anne&JJ:

Hello!
Exceptionnel ce spectacle des baleines!
« Jamais 2 sans 3″ a donc encore fonctionné….
Bon, les rouleaux, c’est manifestement autre chose que ce que nous avons pu voir la semaine dernière sur la côte basque…
Pourtant, les spots français organisent des compétitions internationales auxquelles les australiens concourrent!
C’est donc que çà doit être quand même pas si nul que celà!
Après tout, ya qu’en rugby qu’on leur met la pâtée!
A bientôt.
Bisous

13 novembre 2012 - 16:38
Anne&JJ:

Hello!
Je vois que la boucle est bouclée!
Je crois me souvenir que votre mise à pied est proche.
Bon courage!
Mais çà n’est toujours pas terminé!
Bisous

16 novembre 2012 - 06:05
Pauline:

Hello,

En effet nous sommes sur Sydney depuis 2 jours et logeons chez l’habitant. Nous avons vendu notre cle 3G, et nos hotes ont des problemes de connections internet.

Il nous sera peut etre impossible de poster un article jusau’a notre retour.

Nous allons faire notre possible, mais sans garantie.

Bises a tous en attendant de vous donner de nos nouvelles.

P&R

16 novembre 2012 - 08:31
Laisser un commentaire

Commentaire