«
»


Brisbane

Publié par Pauline le 13 oct. 2012 à 10:00

8 au 13 octobre

Lundi et mardi, nos journées de travail ont été a peu près bien remplies, après un dimanche non travaillé. Néanmoins, mercredi étant un day off au packing et sans doute 2h de travail au picking, nous décidons d’en finir dès mardi soir.

Pour notre départ, j’avais préparé deux gâteaux au chocolat (cuits au micro-ondes), histoire de marquer le coup. Les « au revoir » ont été chaleureux  et il est clair que je garderai contact avec certaines personnes.

Mercredi en fin de matinée, nous quittons la ferme direction Brisbane à 50km au Sud. Cette demi-journée sera un aperçu de la City dans le but d’organiser nos prochains jours. Pour la soirée, nous dormirons chez l’habitant (ainsi que jeudi) à 20km au Nord de Brisbane. C’est Kerry et Peter qui nous accueillent, couple de cinquantenaires venant d’emménager dans leur nouvelle maison. Nous sommes les premiers Couchsurfeurs à inaugurer la bâtisse, quel honneur !

facade

Je plante le décor… Elle se trouve au bout d’une petite route sinueuse mais bitumée entre monts et collines. Une petite rivière passe en bas du terrain (de 3ha), et la piscine entourée de palmiers et d’eucalyptus vous appelle à la détente. Le cadre est idyllique, et aucun voisin ne se trouve  à moins d’un kilomètre sur le versant opposé de la colline.

piscine

La maison est tout simplement gigantesque ! Pas moins de 300m² répartis sur plusieurs niveaux intermédiaires, en effet, pas vraiment d’étages, mais plutôt des paliers qui mènent tout droit sous la voute boisée de 4 mètres de haut. La lumière est le point d’orgue de la maison, ici aucun mur, mais seulement de grandes baies vitrées et murs de verre. De même, pas vraiment de pièces séparées, mais plutôt un ensemble de cloisons tantôt en brique tantôt amovibles. Ce mélange de folies d’architecte donne à l’ensemble une cohérence remarquable.

cuisine

Nous dormirons au niveau le plus bas donnant sur le jardin, mais l’inconvénient de ces maisons de bois et de verre, ce sont les araignées ! Et oui, le rêve devient beaucoup plus sombre quant à 22h après une très bonne soirée il faut se mettre à la chasse… Pour l’occasion, nous retrouverons une famille d’arachnide contre laquelle nous avions du faire face dans le van. Vous vous souvenez, la grande araignée de la taille de la paume d’une main posée sur le rideau, et bien vous prenez la même, ainsi que le papa et les enfants, et vous mettez l’ensemble au dessus d’un beau lit !

Cette foi-ci, pas de détail, c’est un vrai génocide qui se produit à grand coup de tong dans la chambre. En 5 minutes, chacun s’est occupée de ces araignées respectives, et la situation parait maitrisée. Bien entendu, nous ne narrerons pas ces événements à nos hébergeurs, mais bon…

Jeudi et vendredi, c’est parti pour deux journées à sillonner en long, en large et en travers la troisième ville du pays. Malheureusement pour nous, la météo de jeudi sera complètement pourrie, c’est carrément une tempête qui s’abat sur Brisbane, pluie, vent, bourrasques… Il a fallut que nous tombions sur l’un des 65 jours de pluie par an, car ici tout le monde se vante des 300 jours d’ensoleillement … Alors au programme, musées, rues piétonnes (abritées) et bibliothèque.

cbd-de-jour casino

Vendredi, le soleil est revenu, mais les températures sont littéralement descendues, à peine 20°C, et je peux vous dire que l’on a plus l’habitude du tout !!! Nous pourrons continuer notre visite de Brisbane et aussi profiter d’une croisière sur la Brisbane River de nuit.

cbd-de-nuit

Nous passerons la nuit à 7kms de la City en haut d’un mont donnant une vue panoramique de toute l’agglomération, nuit pas très légale, mais c’était une première pour nous de dormir avec une si belle vue sur une capitale d’état.

Samedi, nous quittons Brisbane pour rejoindre le Tamborine National Park à une cinquantaine de kilomètres au Sud. Le parc est connu pour ces cascades et sa forêt humide, nous pourrons nous y balader (de nouveau en T-shirt) quelques heures avant de continuer notre route vers le Sud.

curtis-falls

Notre cible est le Lamington National Park, site classé patrimoine de l’humanité qui fait la frontière avec le New South Wales. La zone est en fait une chaine montagneuse avec un fort passé volcanique. A notre arrivée, nous prenons un emplacement sur la zone de camping et à notre plus grande surprise, des petits pademelons (cousins des wallabies, présent également en Tasmanie) paissent tranquillement dans l’herbe. Comme à l’accoutumée, impossible de s’approcher d’eux à moins d’un mètre, mais le plaisir de l’observation reste intacte comme au premier jour !

Le campement situé à environ 800 mètres d’altitude est pourvu de douches… CHAUDES ! La grande classe, quel bonheur, ça nous change des douches glacées de la veille !

Au programme de demain, levé aux premières lueurs du jour afin de faire une grande rando sur la journée. Puis dans les jours à venir, retour sur le littoral direction la Gold Coast.

Bises à tous

 

P&R

1 Commentaire »

Anne&JJ:

Hello!
Brisbane semble être une superbe ville, et les chambres d’hôte d’excellent niveau!
Nous supposons que c’est maintenant Sydney qui est en mire.
Ce sera probablement votre exutoire pour Caroline, et en même temps la solution la plus efficace pour vous en défaire au meilleur rapport prix-délai.
Bon repos après ces semaines de PandP.
Bisous

14 octobre 2012 - 10:04
Laisser un commentaire

Commentaire