«
»


Pick et Pack

Publié par Pauline le 29 sept. 2012 à 08:47

24 au 29 septembre

Les journées se suivent et se ressemblent à la ferme de fraises, quoique…

L’activité s’est ralentit depuis quelques jours et nous commençons à avoir des « days off » (journées non travaillées) une ou fois par semaine. En effet, les orages de la semaine dernière ont fait avorter les fleurs, et les fruits restants sont petits, ne grossissent plus, et rougissent directement ou alors pourrissent sur pied.

Heureusement, à tour de rôle durant les days off, Romain ou moi faisons du cutting, c’est-à-dire préparer les fruits de second choix en vue de futures tournées de confitures ou de crèmes glacées pour le magasin de vente directe. Cette deuxième activité nous permet de faire des journées complètes de travail et nous ne subissons pas de grosses baisses de salaires (déjà pas bien élevés).

Nous sommes les seuls à travailler durant les days off (à l’exception des 2 salariés de la ferme) car nous logeons sur place et avons dès le début demandé à travailler un maximum.

Mercredi, Romain a continué la cueillette avec toute l’équipe de pickers, quand à moi, j’étais officiellement en day off, mais j’ai préparé des fruits toute la matinée, et l’après-midi, j’ai packé directement pour le magasin.

Jeudi, nous avons travaillé tous les deux la journée, mais vendredi, Romain était en day off mais a travaillé quand même en faisant différentes tâches demandées par le fermier (désherbage, éclaircissement…).

Samedi, journée normale pour nous deux, mais il clair que nous terminons plus tôt en fin de journée (15h-16h).  Comme précédemment, nous travaillons demain dimanche, soit près de trois semaines sans week-end, mais maintenant nous sommes dans le rythme et on se dit que c’est pour la bonne cause et que l’on rattrapera tous ces week-ends plus tard.

Aussi, aujourd’hui, des bush fire (feux de broussailles) ont été organisés dans les alentours et cette après-midi, les flammes étaient au bord de la ferme, juste de l’autre coté de la route. Les pompiers sont intervenus, car avec le vent violent, le risque que le feu traverse la route et enflamme la ferme était vraiment présent.

bush-fire2 bush-fire

Suite à cela, le ciel est devenu complètement sombre en pleine après-midi, et ce soir, le ciel est orange en pleine nuit. Nous sommes sous un nuage de cendres qui a déguisé Caroline en souillon pourtant toute pimpante après les forts orages de la semaine dernière qui lui ont rendu sa robe blanche des premiers jours.

Les pompiers restent de garde cette nuit autour de la ferme, et nous serons réveillés si une évacuation est nécessaire. Bref, nuit au coin du feu comme on dit !

Bises à tous

 

Pick et Pack

5 Commentaires »

Christine, maman de Lise:

Caroline doit être triste, elle qui vous a accompagné tout le long de votre périple. Nous aussi on sera triste de ne plus avoir à vous lire. Mais bon il reste encore quelques jours. Nous aussi on est au coin du feu mais c’est le poêle 5première soirée. Merci pour votre blog. Bises

30 septembre 2012 - 17:02
Anne&JJ:

Hello jeunes gens!
Alors, cette météo, synonyme pour vous de salaire, s’est-elle remise en bon ordre pour vous permettre de retravailler en full time?
Encore 30 secondes de reportage sur le journal de France 3 à 19h50 sur la détérioration de la grande barrière de corail! C’est vraiment d’actualité!
Temps de Toussaint aujourd’hui.
Alors déjà quelques touches pour Caroline?
Bisous

3 octobre 2012 - 16:58
Pauline:

Bonjour à tous

La météo est toujours un peu capricieuse, même si les oranges sont maintenant derrière nous, les nuits sont redevenues très fraiches (10°C et moins) et l’humidité est bien présente.

Résultat, les fruits ont du mal à grossir, et le pourrissement guette. Romain au picking a un day off tous les trois jours, alors que moi au packing, je suis moins impactée, je termine juste plus tot mes journées.

Nous avons parlé hier au boss pour lui signaler nos inquiétudes et le prévenir d’un éventuel départ si le travail continuait à se raréfier. Et comme par magie, ce matin il nous indique que Romain aura une activité bien rémunéree pendant les days off.

Pour Caroline, nous avons eu une visite cet après midi, un couple d’australien d’une cinquantaine d’années. Le prix et l’état du van n’ont pas l’air de les avoir effrayés, reste à voir s’ils feront une offre…

Bises
See you

P&R

4 octobre 2012 - 10:03
Anne&JJ:

Pauline,
Devant vous ce sont les fraises. Mais derrière vous, ce sont les oranges ou les orages?
Je vois que les patrons australiens sont pires que les patrons français: il faut réclamer pour avoir une augmentation!
Bises

4 octobre 2012 - 12:45
Pauline:

Hi !

Oups, faute de frappe qui ne donne plus aucun sens à la phrase. Ces sont bien les ORAGES qui sont derrière nous et non les oranges…

Merci de cette remarque, mais je laisse la faute car sinon, personne ne comprendra l’intérêt de ce commentaire.

Kiss

5 octobre 2012 - 06:39
Laisser un commentaire

Commentaire